Image24

 

Il paraitrait que les petites filles naissent dans les roses, et les petits garçons dans les choux. C’est ainsi que j’ai eu envie d’écrire et de partager à travers ce blog l’évolution d’un petit bouton de rose qui s’épanoui en moi.

C’était au début de l’année 2012 que nous avons appris avec bonheur que j’étais enceinte. Nous venons de nous marier au mois d’août dernier après huit ans de vie commune, ce cadeau du ciel fut une réelle surprise et un bonheur indescriptible.

En raison d’un début de grossesse assez tourmenté, je dû quitter le travaille rapidement pour prendre soin du bébé et de moi-même. Dès la mi-janvier je reçu l’ordre de rester couché. C’est ainsi que durant le premier trimestre de ma grossesse, je n’ai pas quitté mon canapé, mon lit ou ma chaise de bureau. Je me souviens avoir contemplé durant des heures la neige tombée sur nos forêts dans l’espoir de  pouvoir un jour me lever.

Après de nombreux examens les problèmes commencèrent à se minimiser. Je pu à nouveau me lever, la neige avait fondu, mais peu importe, le bonheur de sortir prendre le soleil timide du mois de mars était un franc désir.

A l’image du printemps naissant peu à peu, le petit bouton de rose a continué de grandir en moi. Se faisant une place confortable dans mon ventre en poussant tout ce qui ne lui paraissait pas très utile comparé à son chaud écrin naturel. C’est ainsi qu’il me fallut rapidement changer de garde-robe, et je dois admettre que cela fut un vrai bonheur !

Lors de la première échographie officielle, j’en avais eu déjà beaucoup d’autres avant, nous avons pu vivre ce que tout parent normal vit à ce moment-là de la grossesse. Nous avons découvert chaque partie de sa toute petite anatomie, ses petits doigts, ses jambes, sa tête, son ventre. C’était un moment très émouvant !

Depuis le petit bouton de rose ne cesse de grandir. Et c’est ainsi qu’on approche à grand pas de la seconde échographie officielle… prévue le 15 mai.

 

sheep04odeha